ÉLECTIONS AU BÉNIN : DES LEADERS POLITIQUES ÉCARTÉS AU GRAND DÉSARROI DE LEUR ELECTORAT

0
1958

Élections au Bénin : Absence surprenante de certains leaders !

Lire le communiqué de l’observatoire de la vie politique depuis l’avènement de la rupture

Les Béninois conformément au calendrier de la Commission Électorale Nationale Autonome sont appelés aux urnes le 17 mai prochain pour renouveler les conseils communaux des 77 communes du pays. Après les étapes de validation des dossiers et de publication des listes de candidature, on remarque avec grand étonnement l’ absence des noms de quelques figures emblématiques de nos élections. Alors, le processus électoral devra se poursuivre pour le bonheur de ceux dont les listes affichent les noms et malheureusement, s’arrêter pour d’autres comme l’Honorable Épiphane Quenum. L’absence et le mutisme dans lequel s’est confiné ce dinosaure politique depuis les dernières élections législatives cacheraient – il l’existence soit d’une mésintelligence avec les chefs du régime de la rupture soit d’un plan machiavélique des acteurs politiques pour le finir, soit d’un envoûtement par la sorcellerie quand on sait qu’au 229 tout ça est vrai. Nous n’aborderons pas la discussion de ces hypothèses. Mais seulement, nous voyons une injustice, un coup contre les désirs du peuple béninois et particulièrement des populations de Cotonou et de la 16ème circonscription où il est adulé pour son réalisme politique, son humilité, ses approches sociales très attrayantes, sa disponibilité, son sens aigu de responsabilité, sa rigueur, son efficacité et sa proximité des jeunes. L’Homme conserve sa popularité et quoi qu’on fasse contre sa personne, il reste un pion essentiel pour l’enracinement du parti UP dans ces fiefs précités.

Face à ce nouveau coup lié à son absence de la liste de candidature des communales, l’on se demande ce qu’attend ce politique encore très influent et dont la seule présence fait frémir plus d’un pour nous dire la voie à suivre? La réponse à cette interrogation va davantage nous édifier sa population électorale de Cotonou qui rêvait retrouver à nouveau leur leader chouchou dans les différents débats d’idées et de proposition de lois. Nombre de jeunes leaders de la 16è circonscription et du 9è arrondissement, interrogés n’ont pas caché leur mécontentement face à cette absence et ils dénoncent une politique de sales intrigues au sein de l’UP. La politique de positionnement des cadres dans l’UP laisse à désirer et ne rassure pas. Pour ces derniers et comme les sages et notables de la 16ème circonscription, ils s’attendaient à voir dans le prochain conseil communal de Cotonou, l’Honorable Épiphane Quenum aux côtés du Maire Luc Attrokpo. Les deux camarades politiques vont certainement mettre au profit de la ville département, leurs expériences politiques acquises au sein du désormais légendaire parti , la Renaissance du Bénin.
La déception a atteint son paroxysme au sein des populations qu’elles sont descendues très nombreux au domicile de l’honorable Épiphane pour obtenir l »autorisation à dénoncer bruyamment. Mais, toujours fidèle à son habitude, l’homme a surpris en exhortant au calme et à la sérénité. Pour lui le développement de Cotonou reste le seul objectif et la guerre de leadership ne devrait pas prendre le dessus sur la vision du Président TALON pour la ville de Cotonou.

Néanmoins, nous voudrions admettre qu’en politique tous les coups sont permis, mais à laisser ses chiens de garde à la maison pour aller chasser des hyènes relève d’une myopie. Au regard des déceptions et loin d’être un oiseau de mauvaise augure, la chasse électorale risque d’être un fiasco , et le regret serait amer.

L’observatoire de la vie politique depuis l’avènement de la rupture

Reporter Bénin Monde

Leave a reply