FATOU BENSOUDA DOIT QUITTER SES FONCTIONS…

La Cour pénale internationale devra changer bientôt de tête après 9ans d’exercice de la Gambienne Fatou Bensouda. Le compte à rebours pour la procédure d’élection à sa succession a démarré et les candidats intéressés doivent déposer avant la fin des quatre-vingt-dix prochains jours…

Par RFI

Les candidatures seront passées au crible d’un Comité d’élection du procureur (CEP), formé essentiellement d’ambassadeurs et de procureurs nationaux. En juin 2020, au plus tard, ce comité devra remettre aux 122 États membres de cette Cour une liste de trois à six candidats pré-sélectionnés. L’élection en elle-même devrait avoir lieu lors de l’Assemblée des États parties prévue fin 2020 à New York.

Plusieurs noms circulent déjà dans les cercles de la justice internationale, mais pour l’instant il ne s’agit que de rumeurs. Quelques observateurs, du côté des ONG ou des juristes, estiment que le futur procureur ne devrait pas être issu du sérail, comme ce fut le cas de Fatou Bensouda, élue après avoir été pendant huit ans l’adjointe du premier procureur de la Cour, Luis Moreno Ocampo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *