ADOPTION DU RAPPORT SUR L’ORIENTATION BUDGÉTAIRE…

Les députés ont adopté à l’unanimité le vendredi 28 juin 2019 à Porto-Novo le rapport sur l’orientation budgétaire. Étaient présents à cette séance le ministre de la justice, représentant le gouvernement, ainsi que plusieurs députés.

Le président de la commission des finances de présenter les travaux en commission avec le ministre de l’économie et des finances. Il a profité de l’occasion pour exposer les grandes orientations budgétaires du gouvernement pour le compte de l’année à venir.

Dans son libellé, il a déclaré que la construction d’infrastructures socio-économiques revêt une importance capitale pour le gouvernement. Il a saisi aussi l’occasion pour estimer le taux de croissance économique qui est de 6,8% pour l’année 2019. Insistant toujours sur les axes stratégiques du développement, il est revenu sur le projet ARCH et les cantines scolaires qui constituent des avancées majeures pour le gouvernement dans sa quête de redistribuer les fruits de la croissance aux populations.

Le député Jean-Eudes Okoundé a félicité le gouvernement pour la concrétisation économique des différents projets qui sont menés un peu partout sur le territoire national. Il a précisé que l’assainissement et le pavage des routes sont la preuve que le gouvernement fait du bon travail et qu’il faut l’encourager.

Il n’a pas oublié le parc de la Pendjari qui est d’une importance capitale dans le développement du tourisme au Bénin. Les récents évènements qui ont endeuillé le pays ne doivent pas empêcher le gouvernement de continuer ses efforts pour rendre ce parc plus attractif.

Le député Bida Nouhoum n’a pas apprécié l’absence des ministres de l’économie et du plan à cette importante séance. Pour lui, ils devraient profiter de cette séance pour tenir compte des points de vue des députés dans la réalisation des objectifs fixés par le gouvernement. Il a ajouté que le développement doit être inclusif au Bénin afin que tous les ménages puissent partager les fruits de la croissance.

Quant au député Benoît Dègla, il a déclaré que le Bénin n’a pas de richesses du sous-sol et qu’il faudra mettre un accent particulier sur d’autres cibles pour stimuler la croissance. Il n’a pas oublié les nombreuses filières agricoles qui constituent d’importantes sources de revenus pour le pays. Il faudra encadrer les paysans et aussi faciliter la transformation agricole qui est essentielle pour le développement industriel dans notre pays.

Plusieurs députés sont revenus sur le développement de l’agriculture et la transformation agricole. Ils ont insisté sur l’appui à apporter aux paysans afin de faciliter l’exportation de leurs produits vers les autres pays de la sous-région. Ils ont demandé au gouvernement de profiter du libre échange de biens dans la sous-région pour renforcer la croissance économique du Bénin.

Par Raoul Gandaho (Correspondant régional Ouémé/Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *